accueil  >  revues  >  les papillomavirus et la régulation de la transcription
 


Les papillomavirus et la régulation de la transcription

Auteur : Dr. Isabelle BOUALLAGA

Institut Pasteur - Unité "Expression génétique et Maladies", Département de Biologie du Développement, Paris - France.


Chapitre III. La transcription virale.

I. Transcription et cycle viral :

Les virus représentent la plus petite forme de vie aujourd’hui connue (prion mis à part), puisqu’ils ont une taille comprise entre environ 300 nm pour les plus gros (Poxviridae, virus de la variole par exemple), et 20 nm pour les plus petits (Parvoviridae, parvovirus par exemple). Seuls les Filoviridae (virus Ebola par exemple) dépassent le µm ayant une structure fibrillaire.

Les virus sont classés selon leur contenance en acide nucléique (ADN, ARN, simple-brin ou double-brin), cette distinction correspondant à une stratégie réplicative (Figure 18). Le cycle d’un virus sert essentiellement sa reproduction. Deux procédés peuvent alors être mis en œuvre : d’une part, un cycle dit lysogène, qui correspond à une intégration du génome viral au génome cellulaire, et donc une réplication du virus au rythme de la cellule hôte ; d’autre part, un cycle dit lytique, qui correspond à une expansion rapide et massive du virus qui tue la cellule hôte. La stratégie transcriptionnelle différera donc selon le type de cycle.



Figure 18: Description succinte des virus étudiés.


La transcription virale est principalement dévouée à l’expression de gènes de structure de la capside, aux polymérases réplicatives (ADN ou ARN dépendantes), et à quelques protéines régulatrices. Les virus à ARN, sauf les rétrovirus, possèdent en plus leur propre "transcriptase" (ARN polymérase ARN dépendante). Je n’en parlerai pas ici. Les virus à ADN et les rétrovirus ont une phase nucléaire obligatoire, et leur transcription dépend de l’ARN polymérase cellulaire. Au sein des cellules infectées, il y a donc compétition entre les promoteurs viraux et les promoteurs cellulaires. Cette compétition a permis l’émergence de structures transcriptionnelles à la fois extrêmement efficace et compacte. Les virus sont donc un modèle de choix pour l’étude des régulateurs transcriptionnels. Nous allons voir dans ce chapitre les différentes stratégies utilisées par les virus pour parvenir à une activité transcriptionnelle à la fois forte et spécifique.


II. La transcription virale peut être régulée par des protéines virales.

III. Les promoteurs précoces sont régulés par des facteurs de transcription cellulaires.

IV. La transcription virale est régulée par la chromatine.



Les papillomavirus   |    Naissance d'un ARNm    |    Transcription virale   |    Fonctions transformantes du HPV18   |    Bibliographie
haut de page

page précédente sommaire page suivante


Cours de biologie  |  Articles de revue  |  Études  |  Offres d'emplois  |  Pense-bête  |  Sélection de livres  |  Nouveautés livres  |  Liens  |  Forum

  © 123bio.net - Tous droits réservés.