accueil  >  revues  >  un exemple de convergence moléculaire : la protéine NTR3/sortiline.
 


Un exemple de convergence moléculaire : La protéine NTR3/Sortiline.

Auteur : Dr. Jean MAZELLA - IPMC, CNRS UMR 6097, Sophia Antipolis, France.



 

RÉSUMÉ :


L'identification de la protéine gp95-sortiline, une protéine d'adressage, comme étant le récepteur de la neurotensine de 100 kDa (NTR3), un récepteur n'appartenant pas à la famille des récepteurs couplés aux protéines-G (contrairement au NTR1 et au NTR2), constitue une étape intéressante et néanmoins étonnante dans la compréhension des effets de la neurotensine au niveau de la signalisation et du trafic intracellulaire.

L'identification de cette protéine a été menées à bien par trois laboratoires et trois approches expérimentales différentes et cela reflète bien la complexité et l'étendue des implications fonctionnelles de cette nouvelle protéine dénommée désormais NTR3/sortiline (NTR3 pour récepteur de la neurotensine de sous-type 3 ).


Cet article de revue se focalisera sur les rôles potentiels de la protéine NTR3/sortiline, tant au niveau physiologique que cellulaire, puisque la plupart des études réalisées juqu'à présent ont conduit à des hypothèses plutôt qu'à des évidences définitives.




Mots-clés : Neurotensine, Sortiline, Récepteur de type I, Trafic intracellulaire, Neuropeptide, Signalisation.


page précédente - un exemple de convergence moléculaire : la protéine NTR3/sortiline - page suivante

 
haut de page 



Cours de biologie  |  Articles de revue  |  Études  |  Offres d'emplois  |  Pense-bête  |  Sélection de livres  |  Nouveautés livres  |  Liens  |  Forum

© 123bio.net - Tous droits réservés.