accueil  >  revues  >  mécanismes moléculaires de la perception olfactive
 


Les mécanismes moléculaires de la perception olfactive.

Auteur : Dr. Valéry MATARAZZO - CNRS UPR 9024 - Laboratoire de Neurobiologie - Marseille, France.

Adresse actuelle : Johns Hopkins Medical Institute - Department of Neurosciences, Baltimore, MD, USA -


A - Principales caractéristiques du système olfactif chez les vertébrés :

A4.2. Les projections centrales :

  Figure 7
Par rapport aux autres systèmes sensoriels, les fibres nerveuses olfactives ont la particularité de projeter directement dans les zones primitives du cortex cérébral (Figure 7). Ces zones du paléocortex sont regroupées sous le nom de cortex olfactif (Powell et al., 1965). Une première voie nerveuse se dirige, directement ou via un relais thalamique, vers le cortex fronto orbitaire. Cette projection dans le néocortex est impliquée dans la perception et la discrimination olfactive (Savic et al., 2000). Une deuxième voie nerveuse projette dans le système limbique. Cette dernière se divise pour rejoindre, d'une part le cortex enthorinal et l'hippocampe où elle intervient dans les processus mnésiques, et d'autre part vers l'hypothalamus et le tegmentum du mésencéphale via l'amygdale (Zald et Pardo, 1997). Ce sont ces derniers étages supérieurs, que nous ne détaillerons pas ici, qui sont responsables des comportements émotionels (Alaoui-Ismaili et al., 1997).
haut de page 
page précédente sommaire page suivante


Cours de biologie  |  Articles de revue  |  Études  |  Offres d'emplois  |  Pense-bête  |  Sélection de livres  |  Nouveautés livres  |  Liens  |  Forum

© 123bio.net - Tous droits réservés.