accueil  >  revues  >  mécanismes moléculaires de la perception olfactive
 


Les mécanismes moléculaires de la perception olfactive.

Auteur : Dr. Valéry MATARAZZO - CNRS UPR 9024 - Laboratoire de Neurobiologie - Marseille, France.

Adresse actuelle : Johns Hopkins Medical Institute - Department of Neurosciences, Baltimore, MD, USA -


B : Mécanismes moléculaires de la réception des molécules odorantes :

B2. Les protéines de transport des odorants (Odorant Binding Protein) :

Au début de cet exposé, nous avons indiqué que la muqueuse olfactive des vertébrés est recouverte d'un mucus. Parmi les protéines sécrétées dans ce mucus, nous avons noté la présence de protéines capables de lier les molécules odorantes : les OBPs. Ces protéines solubles appartiennent à la famille des lipocalines (Flower, 1996). Cette famille comprend des protéines capables de transporter des molécules lipophiles comme le cholestérol, les stéro´des et le rétinol. Les OBPs sont présentes chez les insectes et les vertébrés terrestres; elles sont absentes chez les animaux aquatiques qui, eux, perçoivent des molécules odorantes hydrophiles. Chez les vertébrés, les OBPs sont sécrétées dans le tissu nasal, mais aussi dans d'autres tissus n'ayant aucune fonction olfactive. A ce jour, leur fonction reste très hypothétique en dehors de la capture d'odorants. Il est fait référence d'une manière générale à la fonction des lipocalines et notamment au rôle de la Retinol Binding Protein (RBP) qui transporte le rétinol, au niveau des neurones photorécepteurs (Blomhoff et al., 1990).
haut de page 
page précédente sommaire page suivante


Cours de biologie  |  Articles de revue  |  Études  |  Offres d'emplois  |  Pense-bête  |  Sélection de livres  |  Nouveautés livres  |  Liens  |  Forum

© 123bio.net - Tous droits réservés.